cnep nc
   
CNEP
PACIFIQUE NC
Les membres du CNEP
Pacifique Nouméa
Accès MembresMot de passe oublié
CNEP Pacifique
Nouvelle-Calédonie
 
cnep nc
Nouméa,
Publications CNEP
A classer...
Retour

"D’une anthropologie de l’autochtonie à une anthropologie autochtone. L’exemple de la Polynésie française" in L’uomo, sociétà, tradizione, sviluppo, Sapienza, Università di Roma, 2013, n.1-2.

On comprend bien en quoi l’histoire coloniale a fait de la culture – celle des autres – un problème, non pas tant pour ceux pour lesquels elle n’était, somme toute, qu’un spectacle exotique et rassurant que pour ceux dont l’évidence était brisée par le regard intrusif de l’autre qui projetait ainsi devant eux – problêma – cette modalité d’être dans sa relativité de fait, en la niant d’un même mouvement par toutes les interprétations réductionnistes et disqualifiantes qui ont fait le lit de l’anthropologie sociale dans ses débuts : évolutionnisme, primitivisme, universalisme… Mises en discours, ces cultures, catégorisées comme orales ou traditionnelles – à ce titre honnies ou embaumées comme reliques ancestrales –, n’allaient plus d’elles-mêmes. L’anthropologue de la culture dominante découvre l’observation participante puis le dialogue interculturel par lequel l’autochtone devient non pas informateur mais partenaire. La suite logique se joue aujourd’hui : l’anthropologie est investie par l’urgence d’une situation historique et par la pression d’une demande locale. Cet investissement a pu se faire en deux phases : avec la décolonisation, l’anthropologue occidental a rejoint souvent le camp idéologique et politique des communautés en voie d’émancipation. C’est particulièrement net en Nouvelle-Calédonie : anthropologues, historiens et linguistes ont bien souvent accompagné le mouvement du FLNKS . En Polynésie française, la posture politique est moins tranchée parce que l’histoire coloniale n’y a pas connu les violences d’une colonisation de bagne et de peuplement. Il a suffi alors à l’anthropologue de s’en tenir à un bienveillant commentaire des mouvements de revendications identitaires. Les choses ont toutefois évolué depuis au moins une décennie : l’anthropologue est devenu océanien ; polynésien ou kanak, c’est lui qui prend le relais. Sa problématique n’est plus celle de l’altérité de l’Autre mais la découverte et la construction de l’identité de soi. En ce sens, l’anthropologue occidental resté sur le terrain ne peut plus ignorer ses collègues océaniens ; ce faisant il n’est plus dans le champ d’un universalisme conquérant mais dans celui d’une position éthique éminemment politique et délicate : sa reconnaissance de l’autre passe par sa participation à une construction identitaire qui n’est pas la sienne ni forcément celle issue des principes de sa discipline. Le glissement se fait de la reconnaissance de l’autochtonie à la construction autochtone d’une identité à la fois académique et politique. C’est particulièrement net sur le plan littéraire où l’écrivain occidental en mal d’exotisme cède la place à l’écrivain local en mal d’identité.

Axe de recherche : Sociétés insulaires d’Océanie : héritages, mutations et recompositions
Discipline : anthropologie sociale et culturelle

  Auteurs...
  Nom de la revue...
  Année de publication...
 
Télécharger le format RIS     Télécharger le format BibTeX
... (...). ""D’une anthropologie de l’autochtonie à une anthropologie autochtone. L’exemple de la Polynésie française" in L’uomo, sociétà, tradizione, sviluppo, Sapienza, Università di Roma, 2013, n.1-2.", ..., RIS,BibTeX
Retour
CNEP NC
Recherche
Université de la Nouvelle-Calédonie
cnep nc
  Dernières actualités
CNEP Pacific
CNEP Pacific
TopEtude sur le Pacifique
Centre Recherche

Université de la Nouvelle-CalédonieAccueil | Recherche | Membres | Publications | Séminaires | Formation à la recherche | Partenaires | Actualités | Liens | Contact
Centre des Nouvelles Études sur le Pacifique | Université de la Nouvelle-Calédonie | Mentions légales | Copyright Site web GD © CNEP 2017
CNEP Nouméa UNC